Accroc dans la morale : Astucieux ce récit qui reprend l'écriture d'un journal par un narrateur qui, lui, on le sait d'avance, sera encore vivant à la dernière page du livre. Parce qu'on ne peut pas savoir précisément comment se terminera cette spirale, sauf qu'on se doute qu'on emploie rarement le mot spirale pour évoquer une ascension. Attention, ce livre a trop peu l'allure d'une fiction pour être lu pour se détendre, mais, s'il peut rebuter par la densité de ses 458 pages il regorge de très bons raccourcis de définitions, de sentences qui sonnent très juste, d'allusions culturelles qui aiguisent et aiguillent notre attention. On l'a compris en lisant le résumé de l'éditeur le monde du travail est vu ici avec une bonne dissection très contemporaine des rapports homme/femme, des tentatives d'évasion illusoires de la pensée, des accrocs au pouvoir du côté professionnel. M'est restée la sensation que l'accroc à la morale est inévitable, comme si une nouvelle mythologie était fondée par le système , enracinée dans les mythes initiaux. Peut-on quand même croire qu'on ne peut déchirer indéfiniment le tissu social ?

A Puffigny les habitants ont la langue bien pendue et pour les décrire Franz BARTELT a la verve bien tendue. Dans cette histoire de croûte qui coûte, ce plat pays où sont chantés les champs de betterave n'a rien d'une platitude rurale et il fait bon gratter un peu pour découvrir ce que l'on peut déceler derrière ce balai de casiers de bière, pas si vierges que ça. Ah, ces braves gens pourraient être des gens de rien, mais ce sont des gens de bien, de bien des surprises qui nous tiennent en haleine. Merci pour ce livre, qui ne déçoit pas l'impatience que j'avais de le lire.

Comme un vinyle qu'on tourne à l'envers : Une image qui lui tourne la tête et qui lui rappelle celle qui a accepté de tourner pour lui . Il ne fait pas toujours bon de revenir en arrière, à la fois dans la mémoire et dans l'espoir. En tournant les pages de "Platines" le temps avance et recule, avec les notes transposées et les portraits juxtaposés, découvrant les improbables réalités du passé et le nouvel âge inespéré d'un écrivain. La nouvelle relation entre le vieillard et la jeune muse contient le risque d'être un trompe l'œil. Sur quel sillon se terminera la vision des cheveux blancs et la persuasion des cheveux blond platine ? En tournant la dernière page il y a une certaine satisfaction à découvrir la réponse.